Étude de bruit au travail

L’évaluation des risques liés au bruit passe par une évaluation et si nécessaire un mesurage des niveaux
de bruit auxquels les travailleurs sont exposés.  Elle a pour objet de déterminer des indicateurs de risques, principalement niveau d’exposition sonore quotidienne exprimé en dB(A) et niveau de pression acoustique de crête qui correspond à des bruits intenses mais courts et de décider des mesures de prévention appropriées.
 

Nous équipons pour ce faire les salariés exposés au bruit de dosimètres (capteurs discrets positionnés en général sur l’épaule, pour être au plus près de l’oreille.

Des mesures complémentaires peuvent être relevées par des sonomètres judicieusement répartis sur tout l’espace d’évolution des travailleurs nous permet également d’établir une cartographie sonore pour mieux prescrire des solutions adaptées, en sus des protections individuelles pour les personnes exposées.

Les règles de prévention des risques s’articulent autour des 3 axes suivants :

Agir sur l’environnement de travail

  • Réduire le bruit à la source 
    • Concevoir des machines silencieuses
    • Informer sur le niveau sonore des machines
  • Insonoriser dès leur conception les locaux où seront installés des équipements de travail susceptibles d’exposer les travailleurs à un niveau sonore quotidien supérieur à 85 dB(a) 
    • réduire la réverbération
    • limiter la propagation du bruit vers les autres locaux
  • Réduire le bruit dans les locaux 
    • Mettre en œuvre les principes généraux de prévention
    • Diminuer le niveau sonore dans les locaux de travail
    • Utiliser les locaux conformément à leur destination.

Évaluer les risques

Protéger les travailleurs exposés

Les exigences de la réglementation varient en fonction des niveaux d’exposition : le dépassement de certains seuils déclenche une série d’actions à mettre en œuvre par le chef d’entreprise.

L’exposition est évaluée à partir de deux paramètres :

– L’exposition moyenne quotidienne (sur 8 heures : notée L EX,8h )

– L’exposition instantanée aux bruits très courts (niveau crête : noté L pC ).

Pour rappel final, voici les principes généraux d’une démarche de prévention : principales obligations de l’employeur

  • Éviter les risques
  • Évaluer les risques qui ne peuvent être évités
  • Combattre les risques à la source
  • Agir sur les conditions et l’organisation du travail (choix des équipements, des procédés, des substances…)
  • Former et informer les salariés sur les risques et leur prévention
  • Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle